Paléocharente

Les géants du Vignoble

Patrimoine / Exposition Angoulême, 16000  
Ressuscitez les dinosaures découverts sous les Vignes de Cognac... et passez à la postérité !
148
Contributeurs
9 785€
Sur 7 500€
J-18
Fin : 16/05/2017




Crédit Agricole Charente Perigord

accompagne et soutient ce beau projet.


Octobre 2010, coup de tonnerre dans le monde de la paléontologie et dans les médias !
Un fémur de 2,20 m de long appartenant à un des plus grands dinosaures connus au monde, un Sauropode, venait d'être découvert en France. Et il n'était pas tout seul...

A la découverte d'un des plus grands sites à dinosaures d'Europe !


Enfoui au plus profond de la carrière de sable Audoin et Fils, à Angeac-Charente, se révélait un marécage vieux de 140 millions d'années dont la boue des cours d'eau conservait troncs d'arbres et restes fossilisés de ses anciens habitants : dinosaures, crocodiles, tortues, reptiles, poissons et même de rares mammifères...

Il s'agit d'un des plus grands sites à dinosaures européens et des dizaines, voir des centaines d'individus sont morts dans ce lieu !

Des troupeaux de « dinosaures-autruches » (ornithomimosaures) parcouraient les berges en compagnie de Stégosaures, d'Iguanodons, de grands Sauropodes, et se faisaient  dévorer par de grands dinosaures carnivores dans un environnement tropical humide. Tout un monde aujourd'hui disparu !

Devant l'ampleur de cette découverte, un grand projet prit naissance pour exhumer ces dinosaures, les étudier, tout en faisant en sorte qu'un large public puisse partager avec les  scientifiques ces extraordinaires vestigesDes milliers d'ossements ont déjà été extraits du sol et chaque étés, 50 personnes,  essentiellement des étudiants, viennent y travailler avec ardeur. 
Ce projet qui doit durer dans un premier temps une quinzaine d'années est une suite logique d'opérations commençant par la fouille jusqu'à la valorisation des découvertes en passant par l'étude scientifique et la conservation des vestiges.

La paléontologie est accueillie à bras ouverts !

Un large public est enthousiasmé par ces découvertes et fréquente en nombre, tous les étés, le chantier en cours de fouilles.

Près de 25 000 personnes ont été accueillies sur le site de fouille 

Les enfants peuvent s'initier aux fouilles avec un chantier de fouilles pédagogiques spécialement conçu pour eux. Grand succès !
Les médias sont également au rendez-vous. Aux 200 articles de presse s'ajoutent de nombreuses émissions télés d'actualités et de magazines : « C'est pas sorcier », « E=M6 », « Des racines et des ailes ».

Ces dinosaures sont devenus la fierté des Charentais. Les habitants de la région se sont appropriés ces découvertes et plusieurs fois par an, un certain nombre, viticulteurs, carriers, élus ou simples curieux se réunissent autour de repas paléontologiques organisés par la « Confrérie du Grand Sauropode ». Convivialité et dinosaure !


Accueil de plus de 25 000 visiteurs sur le chantier depuis sa découverte

Après toutes ces années de recherche, le temps était venu de présenter au public un panorama des découvertes. Toute une série de réalisations fut créée autour d'une grande exposition intitulée "Dinosaures, les géants du vignoble", les vignes du Cognaçais sous lesquelles furent trouvés les fossiles, représentant le trait d'union entre les sites à dinosaures charentais.

Cette exposition qui a reçu le label d'intérêt national par le ministère de la Culture, sera présentée au Musée d'Angoulême en 2017 puis voyagera en France et en Suisse les années suivantes. Elle est conçue pour s'adresser à un large public et une scénographie attractive faite dans un esprit "bande dessinée". 


On y verra d'authentiques os de dinosaures récemment découverts mais aussi une reconstitution d'un chantier de fouille, des reconstructions de squelettes de « dinosaures autruches » et sur un grand écran, un film réaliste en 3D sur les dinosaures du marécage d'Angeac-Charente. Un monde vieux de 140 millions d'années dont les animaux évoluent sous vos yeux. Comme si vous y étiez ! 

Participez à la reconstruction d'une patte de géant, grandeur nature

Ce dinosaure sauropode qui a l'allure du Diplodocus (qui n'a que 28 m de long) est d'une taille exceptionnelle et ne mesurait pas moins de 40 m de long, soit une des plus grandes espèces connues au monde. Un fémur est haut de 2,20 m, un autre, incomplet devait atteindre 2,60 m ! 

Une réalisation qui n'a pas encore trouvé de financement tient à cœur aux chercheurs : reconstituer la patte d'un de ces dinosaures géants et partager avec le public l'émotion que suscite l'existence d'un tel animal. 



Haute de près de 6 m, elle laisse voir les os de l'animal articulés en position anatomique. C'est cette réalisation, incluse dans un projet plus vaste, qui fait l'objet de cette recherche d'un financement participatif via la plate-forme Bulb in Town

Scientifiques, étudiants, amateurs, tous sont au rendez-vous ! 

A l’origine, un patrimoine exceptionnel qui a donné naissance à une aventure collective, une aventure qui ne pourrait vivre sans les compétences, l’enthousiasme et le sens du bénéfice commun d'une équipe de bénévoles et de professionnels de la paléontologie.


A bon projet, bonne équipe.
Regroupés au sein d'une association de bénévoles,
Paléocharente, scientifiques professionnels, étudiants et amateurs œuvrent à étudier et mettre en valeur le patrimoine paléontologique charentais qui livre d'exceptionnels sites à dinosaures. Près d'une centaine de participants actifs y travaillent bénévolement.


Au service du patrimoine et du public
Localisée au musée d'Angoulême, l'association Paléocharente a pour objectifs de développer les recherches scientifiques et de mettre en valeur le patrimoine paléontologique et paléoécologique du bassin de la Charente, notamment par voie de prospections, de fouilles, d'études et par une participation à la diffusion des connaissances scientifiques : expositions, conférences, animations, réalisations pédagogiques, production d'ouvrages.

L'association et ses membres n'ont pas vocation à s'approprier ou à faire commerce des fossiles objets de ses recherches, elle travaille à enrichir les collections publiques afin d'en assurer une bonne conservation matérielle et juridique.

Elle n'a d'autres revenus que les dons de particuliers et d'entreprises et les subventions.



Du beau monde..
Une vingtaine de
chercheurs professionnels, des l'universités, du CNRS ou des muséums, forme le bureau de l'association et encadrent ces opérations. Ils sont réunis sous la présidence d'honneur de Philippe Taquet, grand spécialiste des dinosaures et membre de l'Institut et de l'Académie des Sciences.


De l'enthousiasme
Nul n'est besoin de faire des appels insistants aux bénévoles pour exhumer les restes de dinosaures. Les demandes de participation sont dix fois supérieures à la capacité d'accueil du chantier car l'équipe ne peut matériellement dépasser 50 personnes.

Le dinosaure se mérite : dans la boue les jours de pluie, dans la fournaise de la carrière durant les canicules (jusqu'à 43°C en 2016), rien ne décourage le fouilleur du moment que les découvertes sont au rendez-vous !


De la persévérance
Les recherches sur les dinosaures charentais ont débuté il y a 15 ans. En 2001, dans les carrières de gypse Garandeau, à Cherves de Cognac, démarrait un projet de fouilles systématiques. Elles se prolongèrent en 2010 dans les carrières de sable Audoin à Angeac-Charente. Dix ans de fouilles seront encore nécessaires pour une première analyse ! On est bien loin de la découverte furtive et du coup médiatique ... 



Trouver des moyens financiers, pas une mince affaire

Malgré leur importance scientifique et médiatique, le financement des travaux et de la mise en valeur de ces découvertes reste une préoccupation constante.

Les dinosaures ? Connais pas ... 

Le ministère de la Culture protège les vestiges archéologiques et finance les recherches mais, administrativement, l'archéologie ne concerne que les vestiges contemporains de l'Homme, ce qui signifie que les dinosaures en sont exclus. Les conséquences sont brutales, les lois sur l'archéologie ne protègent pas les dinosaures et l'Etat ne finance ni recherche, ni sauvetage. L'os de dinosaure est un "caillou" comme un autre et appartient au propriétaire du terrain qui peut le détruire ou en faire commerce.


Les carriers au secours du patrimoine

En exploitant le sous-sol pour extraire des matériaux, les carriers sont souvent à l'origine des découvertes de fossiles. Heureusement les carriers charentais sont intéressés et préoccupés par ce patrimoine paléontologique. Dans les deux cas d'importantes découvertes à l'origine des fouilles, les carrières Garandeau à Cherves de Cognac et les carrières Audoin et Fils à Angeac-Charente, non seulement les scientifiques ont été informés mais autorisation de fouiller leur a été octroyée et même un financement pour les recherches. Cela mérite d'être souligné car rien n'oblige ces exploitants à aider au sauvetage et à l'étude de ce patrimoine paléontologique. Besoin d'une grue, d'un bulldozer, d'une pelle mécanique pour extraire un os de plus de 2 tonnes ? Pas de problème, les carriers sont là 


Les carriers à la rescousse des scientifiques

Un grand élan collectif
Devant l'importance de ces découvertes et pour en assurer le sauvetage et l'étude, des aides matérielles et financières sont venues de toutes parts : des collectivités, du département de la Charente, de la communauté de communes de Châteauneuf sur Charente, de la commune d'Angeac-Charente, des musées (muséum de Paris, musée d'Angoulême) et des entreprises charentaises.

Reconstituer une patte de 6 m de haut, un grand chantier de 7500 €

Reconstituer une patte de dinosaure géant est une grosse entreprise. Il faut d'abord réaliser des copies en résine des os originaux qui sont très lourds, fragmentés et déformés.

A partir des copies, chaque fragment est ensuite découpé individuellement et le tout constitue un grand puzzle en 3D.

Une fois l'os en résine reconstruit, on en réalise une copie en résine.

Une structure métallique portante de près de 6 m de haut est construite. Y sont fixés les os en résine reconstitués et un fond en PVC 10 mm où est imprimé le dessin du train arrière grandeur nature du dinosaure sauropode.


Une partie du travail est déjà réalisée : la reconstitution des ossements (10 000€).

Il reste à faire des tirages de copies en résine des os géants (4 500€), réaliser la structure portante démontable (1 000€) et faire imprimer sur un support PVC le dessin grandeur nature (2 000€), soit un montant de 7 500€.


Contreparties (voir sur la droite de la page)

L'association Paléocharente sera très heureuse d'offrir aux contributeurs une marque de reconnaissance : passez à la postérité !

Tous ces ossements rentrent dans les collections du musée d’Angoulême et sont classées « collections des musées de France ». Chaque pièce est numérotée et inscrite dans un inventaire. En participant à notre projet, à un os de dinosaure vous est dédié et va porter votre nom. Ces collections sont inaliénables et imprescriptibles, votre nom est donc inscrit dans le patrimoine pour l’éternité. Laissez dans votre testament la recommandation à vos arrière-arrières-petits enfants d’aller voir au musée le nom de la famille inscrit sur votre os de dinosaure.



Pour en savoir plus :

Dinosaures, des carrières au musée :  http://www.alienor.org/publications/charente-dinosaures/ 

Deux films récemment tournés sur les fouilles d'Angeac-Charente:
http://www.comixtrip.fr/autour-du-monde/dans-les-pas-de-mazan-sur-les-traces-desdinosaures-dangeac/
http://www.comixtrip.fr/autour-du-monde/dinosaures-dangeac-campagne-de-fouilles- 2016/

Le blog de Mazan l'illustrateur pour tout savoir au jour le jour : http://petitcarnetpaleo.blogspot.fr/


Brainstorming

Tempêtes de cerveaux et gros travail des scientifiques avec l'éditrice de 'ouvrage qui va accompagner cette exposition. On devrait dépasser les 200 pages avec beaucoup d'illustrations: l'essentiel de ce qu'on connait des dinosaures dans les Charentes..

Publié par Paléocharente, 26/04/2017


effervescence au musée

le matériel d'exposition arrive au musée. Venant directement de Teruel, Rafael ROYO-TORRES, un de nos spécialistes espagnols des grands dinosaures qui travaille sur Angeac-Charente, nous a apporté une reconstruction de crâne de sauropode turiasaure, proche du dinosaure charentais. Impressionnant!!

Publié par Paléocharente, 26/04/2017


ça se monte

Près de 150 soutiens, nous n'en espérions pas tant! Sans attendre la fin de cette opération de financement participatif l'équipe redouble d'activité. la reconstruction de la patte est en route, nous venons de recevoir la partie imprimée. La construction de la structure commence la semaine prochaine et nous avons trouvé un atelier assez grand pour l'équipe de Thierry Blais et Oliver Corbex qui se chargent de cette réalisation

L'étude d'implantation du cou de l'animal en façade est réalisée en l'attente de sa réalisation.

Publié par Paléocharente, 26/04/2017


On en parle


Publié par Paléocharente, 14/04/2017


Il n'est pas trop tard

Cher amis,

De profonds remerciements à tous de la part de toute l’équipe des gros dinos. Vous nous avez surpris, vous nous avez enthousiasmé, vous nous avez émus et votre soutien nous tient chaud au cœur.
Incroyable, en une semaine la somme plancher, 7500 € a été atteinte, 32 jours avant la fin de l’opération et nous rêvons d’aller plus loin.
En cas de dons supplémentaires, deux autres projets en latence ont été envisagées lors d'une réunion
(Nous tairons pudiquement le nom d’un des membres du bureau de l’association Paléocharente qui proposa d’investir dans 50 Kg de fraises tagada.)

Nous allons essayer de franchir deux autres palliers, c’est à dire :

10 500 € : Eriger sur la façade du musée le cou d’un dinosaure géant conçu par Mazan. Il se penche pour brouter de grandes plantes tropicales (le dinosaure, pas Mazan). Il fait environ 8m de long pour une surface de 20m2 (voir photo-montage). Les jardiniers de la ville ont prévu de planter cette végétation tropicale au printemps, l’imprimeur est prêt à répondre à notre demande (tirage sur Dibon et traitement anti-UV et intempéries)

15 500 € : La reconstruction de trois squelettes de dinosaures-autruches en position de vie. Une première pour cette espèce inconnue.
A partir du scan de tous les éléments de squelettes de mimos disparates, Ronan Allain et Florent Goussard, paléontologue informaticien du muséum de Paris, ont travaillé plusieurs mois pour obtenir la reconstitution numérique d’un squelette complet.
1° étape : réaliser une impression 3D des 160 ossements. La semaine dernière, le muséum de Paris vient de financer les 13000 € du coût d’impression.
2° étape : Réaliser le moulage de chaque os, c’est à dire 160 moules différents. A partir de ces moules 3 tirages en résine PU sont effectués (soit 480 ossements) puis  patinés
3° étape : réaliser des structures métalliques de support qui présentent les squelettes dans des position de vie.
Énorme travail qui a commencé et qui bute sur les phases 2 et 3. Le jour de l’inauguration vous verrez des squelettes de dinosaures-autruches dessinés grandeur nature. Il s’agit de la préfiguration des squelettes en cours de réalisation.

Il n'est pas trop tard !
Grâce à vous, 2017 sera bien l’année des dinosaures charentais !

Bien à vous

JFT et l’équipe des gros dinosaures

Publié par Paléocharente, 14/04/2017

 

Contributeurs

 
Elotosaure 4 jours

Contrepartie choisie
  • Un grand merci !
20€
Soutenir ce projet

Sarukhan 4 jours

Contrepartie choisie
  • Rugissement préhistorique !
50€
Soutenir ce projet

Jlp 7 jours

Contrepartie choisie
  • Rugissement préhistorique !
50€
Soutenir ce projet

Mbkiki 7 jours

Contrepartie choisie
  • Rugissement préhistorique !
50€
Soutenir ce projet

Mariuspaléo 7 jours

Contrepartie choisie
  • Sacrée découverte !
30€
Soutenir ce projet

Commentaires

Contact




Les géants du Vignoble
Angoulême 16000



130 %
9 785€
Sur 7 500€
148
Contributeurs
J-18
Fin : 16/05/2017
Soutenir
20€

Un grand merci !

Merci ! Votre nom sera inscrit à l'entrée de l'exposition !

+ Vous êtes personnellement invité à l’inauguration de l’exposition et autres manifestations de l’année 2017 au musée d'Angoulême

Choisir cette contrepartie
20 €
30€

Sacrée découverte !

La contrepartie précédente

+ Un os de dinosaure est baptisé à votre nom ! Vous recevrez sa photo avec votre nom et son numéro d'inventaire ainsi qu'un diplôme à encadrer !

Choisir cette contrepartie
30 €
50€

Rugissement préhistorique !

La contrepartie précédente

+ Un ouvrage de jeux et à dessiner pour le jeune public ainsi qu'un moulage de dent de dinosaure d'Angeac-Charente

Choisir cette contrepartie
50 €
100€

Véritable paléontologue !

La contrepartie précédente

+ L'ouvrage (160 pages) dédicacé « Dinosaures, les géants du vignoble » !

Choisir cette contrepartie
100 €
300€

Paléontologue et mécène !

Vous avez droit à toutes les contreparties précédentes

Vous figurez au musée comme mécène de l'exposition !

Choisir cette contrepartie
300 €